Infertilité et ostéopathie

Actuellement, vous vous sentez peut- être  prête à fonder une famille et vous voulez avoir des enfants ou bien vous en avez déjà mais vous en voulez d’autres. Bien que ayez arrêtez tout moyen de contraception, vous n’arrivez pas à concevoir alors que vous essayez depuis des mois voire des années. Vous pensiez peut-être que ce serait facile mais cela s’avère être plus difficile que prévu et ne vous ne comprenez pas ce qu’il se passe.

Infertilité et symptômes

Si vous et votre partenaire avez du mal à avoir un bébé, vous n’êtes pas seuls. En France, environ 1 couple sur huit souffre de stérilité. Par exemple, aux États-Unis, 10 à 15 % des couples sont infertiles.

L’infertilité se définit comme l’impossibilité de tomber enceinte malgré des rapports sexuels fréquents et non protégés pendant au moins un an pour la plupart des couples.

L’infertilité peut résulter d’un problème chez vous ou chez votre partenaire, ou d’une combinaison de facteurs qui empêchent la grossesse. Heureusement, il existe de nombreuses thérapies sûres et efficaces qui améliorent considérablement vos chances de tomber enceinte.

Le principal symptôme de l’infertilité est l’impossibilité de tomber enceinte. Il peut n’y avoir aucun autre symptôme évident. Parfois, une femme infertile peut avoir des menstruations irrégulières ou absentes.

Dans certains cas, un homme atteint d’infertilité peut présenter des troubles hormonaux, tels que des changements dans la croissance des cheveux ou la fonction sexuelle.

La plupart des couples finissent par concevoir, avec ou sans traitement.

Vous n’avez probablement pas besoin de consulter un médecin au sujet de l’infertilité, sauf si vous essayez régulièrement de tomber enceinte depuis au moins un an. Si vous vous retrouvez dans les conditions suivantes, vous devriez consulter un médecin plus tôt :

Quand consulter un spécialiste ?

  • Vous avez 35 ans ou plus et vous essayez de concevoir un enfant depuis six mois ou plus
  • Vous avez plus de 40 ans
  • Des règles irrégulières ou absentes
  • Des règles très douloureuses
  • Des problèmes de fertilité connus
  • Vous avez reçu un diagnostic d’endométriose ou de maladie inflammatoire pelvienne.
  • Vous avez fait plusieurs fausses couches
  • Vous avez suivi un traitement contre le cancer
  • Le tabagisme
  • L’alcool

Les hommes devraient consulter un médecin s’ils ont :

  • Un faible nombre de spermatozoïdes ou d’autres problèmes liés aux spermatozoïdes.
  • Des antécédents de problèmes testiculaires, prostatiques ou sexuels
  • Suivi un traitement contre le cancer
  • De petits testicules ou un gonflement du scrotum.
  • D’autres membres de votre famille ont des problèmes d’infertilité
  • Des dépendances: tabagisme, alcool…

Il n’existe pas seulement des causes physiques qui peuvent empêcher la fécondation mais il faut également prendre en compte les causes psychologiques qui peuvent constituer un blocage et vous empêcher de concevoir.

Les causes sont nombreuses mais nous pouvons relever:

  • Un souvenir d’un événement passé douloureux (cela peut être un décès, un traumatisme)
  • La peur de répéter les erreurs de ses propres parents
  • Une culpabilité ressentie après une interruption volontaire de grossesse (IVG)
  • Une peur inconsciente de devenir mère
  • La perte d’un enfant
  • Une enfance malheureuse ou d’avoir été victime de maltraitance de la part de ses parents
  • Des violences sexuelles subies dans le passé

Environ 5 % des couples vivant dans les pays développés connaissent une infertilité primaire (incapacité à avoir des enfants) ou secondaire (incapacité à concevoir ou à mener une grossesse à terme après la naissance d’un ou plusieurs enfants).

Pour qu’une grossesse se produise, de nombreux facteurs dans le corps de la femme doivent être équilibrés et sains.

Les hommes doivent également avoir un sperme normal et fort, ce qui peut être affecté par l’alimentation, le mode de vie et la santé générale.

En général, lorsque nous sommes jeunes, nous sommes plus fertiles et résistants. Mais en vieillissant, non seulement nous subissons le déclin naturel de la qualité des cellules, mais nous sommes également exposés au stress, aux toxines environnementales, à de mauvais choix alimentaires et de mode de vie, ainsi qu’aux maladies comme nous l’avons vu précédemment. Par conséquent, tomber enceinte peut devenir plus difficile. Cependant, les couples qui luttent pour concevoir un enfant ont de nombreuses possibilités d’améliorer leurs chances, et la plupart des couples réussissent tant qu’ils poursuivent leurs efforts.

L’ostéopathie et ses bienfaits

En outre, d’autres méthodes ou solutions pour tomber enceinte restent méconnues par une grande majorité de personnes en désir d’enfants. Parmi ces solutions, on retrouve l’ostéopathie.

L’ostéopathie est une thérapie manuelle non invasive et sans médicament qui vise à améliorer la santé de tous les systèmes du corps en manipulant et en renforçant le cadre  musculosquelettique.

Un médecin ostéopathe se concentre sur les articulations, les muscles et la colonne vertébrale. Le traitement vise à affecter positivement les systèmes nerveux, circulatoire et lymphatique du corps.

La médecine manuelle signifie que le diagnostic et le traitement sont effectués avec les mains.

L’ostéopathie est une thérapie complémentaire. Elle est utilisée parallèlement aux traitements conventionnels pour améliorer la santé.

Le traitement ostéopathique présente un réel intérêt lorsque l’infertilité a une (ou plusieurs) cause(s) mécanique(s), appelée aussi infertilité fonctionnelle. En effet, plusieurs systèmes sont concernés, le système nerveux, hormonal et  psychisme.

Cette thérapie permet d’augmenter de façon considérable vos chances de tomber enceinte. De plus, le traitement ostéopathique de l’infertilité est naturel et indolore.

Par ailleurs, selon « la loi de l’artère reine » que l’on retrouve dans les principes AT Still, qui ont fondé l’ostéopathie, un dérèglement local ou général est entrainé par une mauvaise circulation des fluides ( le sang..).

Ainsi, l’ostéopathie vise à restaurer une bonne vascularisation de toutes les fonctions gynécologiques ainsi que du système nerveux central, d’où l’importance d’un bon équilibre crâne-sacrum.

Traitement chez la femme

Chez la femme, l’ostéopathe dégagera si nécessaire le “plexus solaire” (sous le sternum) et le “plexus hypogastrique” (entre l’utérus et le sacrum) qui régissent le bon fonctionnement de l’artère ovarienne.

Finalement, il va rétablir la totalité de la fonction des glandes surrénales et la mobilité du rein pour favoriser la circulation de l’artère ovarienne. En cas de dysfonctionnement au niveau périphérique, l’ostéopathe est en mesure de :

  • Rétablir le bon équilibre entre les ligaments ovariens et utérins
  • Freiner la compression viscérale en cas de ” descente ” des organes digestifs par exemple, et dégager le diaphragme (muscle respiratoire entre l’abdomen et le thorax)
  • Libérer les ovaires des zones voisines : sigmoïde et cæcum
  • Restaurer la motricité de l’utérus, surtout s’il existe des cohésions ou des cicatrices péritonéales. Ainsi, lui assurer une bonne vascularisation artérielle et veineuse
  • Donner de la mobilité au bassin (os iliaques, sacrum) pour améliorer les fonctions neurologiques, vasculaires et hormonales
  • Restaurer la mobilité des trompes de Fallope afin de permettre une migration efficace de l’ovule et des spermatozoïdes
  • Contrôler la mobilité de la thyroïde susceptible de jouer un rôle dans l’équilibre hormonal lié à la fertilité.

Traitement chez l’homme

Même si les techniques ostéopathiques pour la fertilité s’adressent essentiellement à la femme, l’absence de fécondation peut être liée à un dérèglement chez l’homme.

En effet, pour l’homme, les dysfonctions sont principalement hormonales. Un dysfonctionnement de la thyroïde, par exemple, peut être la cause  d’une baisse de la fertilité.

La thérapie ostéopathique de la stérilité masculine consiste à travailler sur les systèmes nerveux et hormonal :

  • Relâcher les tensions ou les blocages vertébraux (sacrum, coccyx, lombaires, etc.).
  • Favoriser la fonction neurologique par des techniques crâniennes
  • Débloquer les tensions pelviennes (aponévroses, périnée, contractures musculaires profondes…)
  • Désengorger le petit bassin (sphères viscérale, urogénitale et circulatoire).

Cependant, il ne s’agit pas de promesses mensongères car l’ostéopathie ne prétend pas résoudre tous les cas d’infertilité. En conséquence, avant de vous diriger vers un ostéopathe spécialiste de l’infertilité, il est important de se renseigner pour mieux comprendre l’action de l’ostéopathe.

Voir aussi les autres articles

  • 1Er Rdv Infertilité. Les lectrices ont aussi recherché : fiv – utérus – enfant – procréation – ovaires – fertilité – grossesse
  • Exposé Sur L Infertilité. Les lectrices ont aussi recherché : anomalies – chromosomiques – fertilité – masculine – infertilité – anomalies chromosomiques – infertilité masculine
  • Infertilité Secondaire Pdf. Les lectrices ont aussi recherché : hommes – infertiles – ovarienne – séminales vésicules – anomalies – chromosomiques – infertilité – hommes infertiles