Solution infertilité

Par définition, la fécondité ou fertilité est la capacité de concevoir des enfants, à défaut de quoi on parle d’infertilité. Constituant un véritable problème de santé publique, l’infertilité touche environ 14% des couples. Elle peut être féminine et/ou masculine mais reste dans certain cas sans explication. Le principal symptôme de l’infertilité est l’impossibilité de tomber enceinte. Il peut n’y avoir aucun autre symptôme évident. Parfois, une femme infertile peut avoir des menstruations irrégulières ou absentes. Dans certains cas, un homme atteint d’infertilité peut présenter des troubles hormonaux, tels que des changements dans la croissance des cheveux ou la fonction sexuelle. La plupart des couples finissent par concevoir, avec ou sans traitement.

Vous n’avez probablement pas besoin de consulter un médecin au sujet de l’infertilité, sauf si vous essayez régulièrement de tomber enceinte depuis au moins un an.

Quand consulter un spécialiste ?

Diverses raisons peuvent vous amener à consulter un spécialiste :

  • Vous avez 35 ans ou plus et vous essayez de concevoir un enfant depuis six mois ou plus
  • Vous avez plus de 40 ans
  • Vous avez des règles irrégulières ou absentes
  • Vous avez des règles très douloureuses
  • Vous avez des problèmes de fertilité connus
  • Vous avez reçu un diagnostic d’endométriose ou de maladie inflammatoire pelvienne
  • Vous avez fait plusieurs fausses couches
  • Vous avez suivi un traitement contre le cancer
  • Des dépendances : tabagisme, alcoolisme

Les hommes devraient consulter un médecin s’ils se retrouvent dans les cas suivants :

  • Un faible nombre de spermatozoïdes ou d’autres problèmes liés aux spermatozoïdes
  • Des antécédents de problèmes testiculaires, prostatiques ou sexuels
  • Avoir suivi un traitement contre le cancer
  • De petits testicules ou un gonflement du scrotum.
  • D’autres membres de sa famille ont des problèmes d’infertilité
  • Des dépendances : tabagisme, alcoolisme

Il n’existe pas seulement des causes physiques qui peuvent empêcher la fécondation mais il faut également prendre en compte les causes psychologiques qui peuvent constituer un blocage et vous empêcher de concevoir.

Les causes sont nombreuses mais nous pouvons relever:

  • Un souvenir d’un événement passé douloureux (cela peut être un décès, un traumatisme)
  • La peur de répéter les erreurs de ses propres parents
  • Une culpabilité ressentie après une interruption volontaire de grossesse (IVG)
  • Une peur inconsciente de devenir mère
  • La perte d’un enfant
  • Une enfance malheureuse ou d’avoir été victime de maltraitance de la part de ses parents
  • Des violences sexuelles subies dans le passé

Environ 5 % des couples vivant dans les pays développés connaissent une infertilité primaire (incapacité à avoir des enfants) ou secondaire (incapacité à concevoir ou à mener une grossesse à terme après la naissance d’un ou plusieurs enfants).

Causes physiologiques ou psychologiques ?

Autrefois, les experts pensaient que seule la moitié  des cas d’infertilité avaient une origine physique et que le reste était inexpliqué ou résultait de problèmes psychosomatiques chez les femmes. Mais les recherches indiquent que la plupart des cas d’infertilité peuvent être attribués à une cause physiologique chez l’homme ou la femme.

Dans un tiers des cas environ, un problème physiologique est identifié chez la femme, dans un tiers des cas chez l’homme et dans un dixième des cas environ chez les deux partenaires. Dans un autre, 10 à 20 % des cas (les estimations varient) la base de l’infertilité ne peut être déterminée.

Les différentes solutions pour concevoir

La médecine conventionnelle

Il y a plusieurs méthodes pour concevoir qui peuvent se présenter à vous. Les méthodes les plus connues et proposées par les spécialistes sont issues de la médecine conventionnelle. En effet, le plus souvent, c’est une assistance médicale à la procréation qui est proposée aux couples.

Les méthodes les plus répandues sont :

●     La stimulation ovarienne, dans ce cas les rapports sexuelles sont programmés

●     L’insémination intra-utérine (IIU), fait avec le sperme du conjoint ou du donneur

●     La fécondation in vitro (FIV) qui est une méthode très utilisée. Les spermatozoïdes de l’homme sont mis en présence de l’ovule de la femme, en laboratoire, puis l’embryon est réimplanté dans l’utérus de la future mère.

           ●     FIV ICSI (injection intracytoplasmique)

Toutefois, ce sont des solutions assez couteuses et ne sont pas toujours concluante. De plus, le parcours PMA peut être très éprouvant émotionnellement et physiquement parlant pour le couple, davantage pour la femme.

En outre, d’autres méthodes ou solutions pour tomber enceinte restent méconnues par une grande majorité de personnes en désir d’enfants.

La médecine douce

Ostéopathie

L’ostéopathie est une thérapie manuelle non invasive et sans médicament qui vise à améliorer la santé de tous les systèmes du corps en manipulant et en renforçant le cadre  musculosquelettique. C’est une thérapie complémentaire. De plus, elle est utilisée parallèlement aux traitements conventionnels pour améliorer la santé.

Le traitement ostéopathique présente un réel intérêt lorsque l’infertilité a une (ou plusieurs) cause(s) mécanique(s), appelée aussi infertilité fonctionnelle. En effet, plusieurs systèmes sont concernés, le système nerveux, hormonal et  psychisme.

Cette thérapie permet d’augmenter de façon considérable vos chances de tomber enceinte. De plus, le traitement ostéopathique de l’infertilité est naturel et indolore.

Chez la femme, l’ostéopathe dégagera si nécessaire le “plexus solaire” (sous le sternum) et le “plexus hypogastrique” (entre l’utérus et le sacrum) qui régissent le bon fonctionnement de l’artère ovarienne.

Finalement, il va rétablir la totalité de la fonction des glandes surrénales et la mobilité du rein pour favoriser la circulation de l’artère ovarienne.

Par ailleurs, la thérapie ostéopathique de la stérilité masculine consiste à travailler sur les systèmes nerveux et hormonal :

  • Relâcher les tensions ou les blocages vertébraux (sacrum, coccyx, lombaires, etc.).
  • Favoriser la fonction neurologique par des techniques crâniennes
  • Débloquer les tensions pelviennes (aponévroses, périnée, contractures musculaires profondes…)
  • Désengorger le petit bassin (sphères viscérale, urogénitale et circulatoire).

Cure thermale

Il s’agit d’un traitement thérapeutique recommandé par un médecin (généraliste ou spécialiste) qui se passe dans une station thermale sur une durée de trois semaines, au cours de laquelle le patient est soigné pour sa pathologie avec des eaux minérales naturelles provenant de sources thermales.

La médecine thermale est une solution thérapeutique et générale dans le traitement des problèmes de fertilité inexpliqués, de l’inefficacité des traitements médicaux ou en tant que complément à l’assistance médicale à la procréation dans le cadre de la mise en place d’une fécondation in vitro.

Kinésiologie

La réalisation du test musculaire utilisé en kinésiologie permet de créer un véritable échange direct avec le corps. Cela lui permet de pénétrer dans la mémoire de l’organisme, de repérer les facteurs de blocage et la nature des interventions nécessaires pour les supprimer.

En matière de traitement contre l’infertilité, la kinésiologie rencontre un grand succès. Cela inclut la prise de l’alimentation nécessaire et l’adhésion aux conseils de style de vie obtenus par le test musculaire. Ce qui va créer une atmosphère plausible pour que le bébé vienne s’installer.

Enfin, cette thérapie permet de résoudre des problèmes physiques (douleurs, maladies, etc.) et psychologiques (stress, peurs, phobies, angoisses, difficultés d’apprentissage, de sommeil, d’alimentation, etc.)

Hypnose

Il s’agit d’une pratique ancienne basée sur le recours à un état modifié de conscience semblable au sommeil, nommé l’état hypnotique. Ce dernier se caractérise par un état de conscience qui diffère de celui du sommeil ou de l’éveil.

Il s’agit d’atteindre l’inconscient à l’aide de diverses méthodes de suggestions et par conséquent de débloquer ce qui pouvait être bloqué.

De par ces diverses propriétés, l’hypnose peut être un outil intéressant en cas de troubles de la fertilité d’origine psychologique ou de fertilité dite ” inexpliquée “, autrement dit une fois que toutes les causes à caractère biologique ont été éliminées à la suite d’un bilan d’infertilité. Elle représente une arme de prédilection pour limiter le stress qui peut avoir une incidence sur les sécrétions hormonales et modifier le cycle ovarien.

De plus, cela permet également à bien vivre un parcours d’AMP à envisager avec sérénité la grossesse et l’accouchement.

Reiki

Le Reiki aide à créer un site énergétiquement fertile pour la conception d’une nouvelle vie en équilibrant le mental, le physique et l’émotionnel. Comme l’anxiété et les émotions négatives s’accumulent avant, pendant et après les cycles de fertilité, le Reiki est utile pour diminuer les niveaux de stress et donc permettre une plus grande relaxation ce qui rend les conditions plus optimales pour la conception.

Psychologie

Dans la majorité des cas, les couples qui ne réussissent pas à concevoir se tournent d’abord vers le traitement de l’infertilité, médicalement parlant. Cependant, si la cause est psychologique, ce traitement ne sera de toute évidence pas efficace. Il peut agir de traumatismes vécus que vous n’avez pas assimilés et qui constitueraient comme un blocage empêchant la grossesse. Il est donc important de consulter un psychologue qui vous aidera à mettre les mots sur des choses enfuies en vous.

La médecine traditionnelle

Médecine chinoise

La médecine orientale ou traditionnelle chinoise (MTC) est la plus ancienne médecine encore largement utilisée aujourd’hui. Elle a évolué pendant des milliers d’années et comprend :

  • L’acupuncture
  • Un système complexe de plantes médicinales
  • La nutrition thérapeutique
  • Le qi gong
  • Le massage ciblé appelé tui na
  • Yoga

Phytothérapie

La phytothérapie correspond au traitement thérapeutique à partir d’extraits de plantes et de composants actifs naturels dans le but de guérir, de soulager ou de prévenir une maladie.

Cette médecine non conventionnelle est l’une des plus traditionnelles formes de soins qui continue à exercer un rôle important en Afrique, en Asie et en Amérique latine grâce à la valorisation des plantes médicinales. La consommation de plantes va donc venir agir sur ces systèmes. Selon votre cas, vous allez consommer la plante qui va agir sur le système concerné. De plus, vous pouvez également utilisée des huiles essentielles à cet effet.

Dans les deux cas, il faut l’avis médical d’un spécialiste.

Naturopathie

Il existe plusieurs médecines non conventionnelle comme la naturopathie qui va se concentrer sur l’alimentation ainsi que le bien-être. En cas d’endométriose, pouvant être un facteur de stérilité, cette méthode va mettre en place 5 objectifs qui sont :

  • La réduction de l’inflammation
  • La libération de la zone pelvienne
  • La réduction du contact avec les perturbateurs endocriniens
  • L’utilisation de méthodes naturelles pour soulager la douleur
  • Le nettoyage et revitalisation des émonctoires

Voir aussi les autres sujets

  • Peut On Tomber Enceinte Avec Une Seule Trompe. Les lectrices ont aussi recherché : infertilité – fécondation – médecin – femmes spermatozoïdes – utérus – fertilité – enfant – grossesse