Je voulais vous parler  d’un livre qui m’a beaucoup apporté c’est Vivre son besoin d’enfant , cheminer en se respectant de Rachel Izsak.

Pourquoi ce livre?

Vivre son besoin d’enfant: Quel titre évocateur déjà !! J’ai décidé de vous en faire un court résumé à travers mon article comme ça vous verrez un petit peu mieux ce qui s’y trouve et si jamais vous êtes tentés de l’acheter ou pas… vous en saurez un peu plus sur son contenu.

J’ai relevé 2 avantages à ce livre de poche :

Premier avantage:il est très facile à lire car il y a des images, des petites rubriques qui se trouvent sur les côtés du livre . Ce n’est pas écrit trop petit et ça ne prend pas toute la page et vraiment ça le rend très  simple et ludique à lire.J’aime beaucoup cette collection des éditions Jouvence! A noter d’ailleurs que ce livre avait été publié dans une autre collection mais qu’il a été repris par celle ci avec beaucoup plus de franchise de la part de l’auteur, je pense que ça été une réelle réussite.

Deuxième avantage: il n’est pas très cher, il est à 7,70 euros donc ça vaut le coup, il reste abordable.

Quelques mots sur l’auteur…

Il a été écrit par Rachel Izsak qui est Somatothérapeute et formatrice, praticienne en psychothérapie, elle est aussi maitre de Reiki et exerce en région parisienne. Je l’ai contacté quelques temps après avoir lu son livre car je voulais en savoir plus sur cette femme et connaître davantage son parcours. J’ai été surprise d’apprendre qu’elle n’avait pas suivi de parcours PMA mais que sa démarche venait plus d’un questionnement sur  l’importance les liens d’un couple, cette ambivalence qui permet de se sentir prêt à avoir un enfant ou pas… avec l’autre. Ce livre peut donc toucher plusieurs univers  et répondre à des questionnements différents qui finissent par se rejoindre au final. Notre entretien aura duré plus d’une heure, j’y ai côtoyé une femme d’une grande générosité.

Comment je fonctionne quand je lis un livre?

  1. Je parcours le sommaire pour voir les parties qui m’intéressent le plus
  2. Je surligne tous les passages importants pour pouvoir les retrouver plus facilement
  3. J’essaie de lire 10 minutes par jour. Le temps est précieux, parfois on est tellement pris par sa journée qu’on en oublie de se poser quelques minutes et ce temps de lecture permet de le faire
  4. Je me fixe une deadline pour le finir comme ça je ne mets pas trop de temps à le lire

Commençons par le sommaire: il est découpé en 5 parties.  C’est plutôt assez court et  il y a des pictogrammes comme je vous disais ; je vous en ai cité que quelques-uns mais en fait il y en a vraiment plein qui se trouvent sur les côtés à chaque fois. quelques exemples de pictogrammes: « à retenir ou à savoir » ,  » des recettes », » des témoignages ». Donc à chaque fois c’est très ludique et intéressant.

  

Le détail de chacune des parties:

–> La première partie c’est sur le changement de société. Ça s’intitule : « un changement de société sur les bases de l’aube de l’humanité. » Et c’est hyper important  en fait de savoir pourquoi on désire tant un enfant et j’ai surligné des choses et en gros pour résumer cette partie ils disent qu’on est dans une société de consommation et qu’on veut tout, tout de suite et donc forcément qu’on n’arrive pas à avoir les choses rapidement, c’est compliqué. Et on est passé du gros taux de grossesse non désirée à la difficulté de la grossesse espérée, donc ça c’est complètement vrai. On voit un peu les glissements dans la société sur le désir d’enfant c’est hyper intéressant.

–> La partie que j’ai préféré c’est la deuxième partie: « Que désire-t-on quand on désire un enfant? »   Et ça c’est hyper intéressant parce que ça nous explique pourquoi on agit comme ça, pourquoi on ressent de la frustration et vers où ça peut nous mener. J’ai adoré, j’ai surligné pleins de trucs, elle est vraiment super cette partie. Là j’avais surligné par exemple un passage important, c’était : « Chaque situation est unique, il ne s’agit pas de donner des remèdes miracles mais simplement de profiter d’un éclairage de son système familial pour améliorer sa vie. Lorsque l’enfant  souhaité n’arrive pas, le regard transgénérationnel mérite d’être adopté. » Donc ça on a parlé, c’est important parfois il faut aller voir un peu au niveau de sa généalogie, ce qui s’est passé pour mieux comprendre son histoire et  tous les blocages qu’on peut avoir en fait, les liens familiaux c’est extrêmement important comme je vous ai dit. Pour moi, je dirai qu’il y a pas mal de chapitres intéressants  dans cette partie là, je les ai vraiment tous aimés. Je vous les ai illustrés à l’aide de la photo ci dessus si vous voulez connaître les détails.

–> La troisième partie: « C’est ce qui fait souffrir, pourquoi on souffre » ; ce que les autres pensent que nous voudrions avoir, ce qu’il sent ce que nous avons envie d’être.  C’est un peu sur nos  croyances. Il y a une partie sur les fausses couches, le poids de la pression sociale, l’horloge biologique etc… c’est une partie fort intéressante aussi.

–> Ensuite la quatrième partie c’est: « comment arrêter de souffrir et vivre libre à nouveau. » Donc ça, ça peut  donner des pistes pour se sentir mieux, ça parle essentiellement des démarches psychologiques, des schémas bloquants et répétitifs et toutes les relations amoureuses aussi, vivre son couple. Il y a aussi  une petite partie sur le couple qui est hyper important: ne pas s’isoler ; ça, ça peut servir aussi, écouter les autres, pour le coup cette  partie-là elle est vraiment bien. C’est la partie la plus longue du livre comme vous pouvez le voir sur la photo, il y a pas mal de chapitres à l’intérieur. Rien qu’en lisant les titres, je pense que pour beaucoup ils peuvent être très évocateurs.

Une partie intéressante aussi est cellei sur le « Lâcher prise ». Alors ça, c’est le mot qu’on entend tout le temps mais quand  la chose qu’on n’arrive pas vraiment à faire donc ils expliquent comment lâcher prise, il y a des pistes vraiment intéressantes. Dans sa bibliographie, l’auteur a d’ailleurs cité un livre consacré à cette thématique qui s’intitule: « Lâcher prise; dire oui à la vie ». Il a été écrit par Rosette POLETTI et Barbara DOBBS, également aux éditions Jouvence. Je ne l’ai pas encore lu mais il est fait parti de ma future liste de lecture.

–> La dernière partie, quant à elle, ouvre un peu, plus  large : « c’est quand l’enfant n’arrive pas, continuez à être heureux. » J’ai surligné des petites choses même si cette partie est assez courte , disons que  c’est plus  une petite ouverture à la fin de son livre, une piste de réflexion. On ne se sent pas forcément concerné pour le moment dans notre parcours PMA mais c’est tout de même intéressant de la lire, ne serait ce que pour s’ouvrir l’esprit. Par ailleurs pour les couples qui sont en pleine démarche d’adoption, je pense que cette partie peut vous apporter énormément et mérite d’être approfondie.

Petite conclusion

Pour conclure, je pense que ce livre est une mine d’informations et peut apporter une très grande ouverture d’esprit et permettre de comprendre beaucoup de choses sur notre besoin d’enfant. Par contre, je pense qu’il est plus adapté aux personnes qui ont déjà commencé une démarche de travail sur soi car sinon certains propos pourraient être mal interprétés de prime abord et même être trop « brutaux » pour certains. J’ai d’ailleurs lu ce livre après avoir commencé mon parcours PMA et même après la naissance de ma fille, le travail de questionnement de soi était déjà bien en place.

Si certaines l’ont déjà lu, vos commentaires sont les bienvenus, il est toujours intéressant d’avoir des regards croisés sur nos lectures. Pour celles qui ne l’ont pas encore lu, j’espère que cet article vous aura donner envie de le faire ou tout du moins, semer quelques graines dans votre esprit de pistes à explorer  !